07-09-2015

 

2

Pour ceux qui désirent aller plus loin dans le travail de danseur, l'AKDmia propose des créations artistiques.

Le travail est axé :

- sur le corps, création de personnages, comment aborder un rôle avec Philippe Carles, comédien artiste de cirque pluridisciplinaire

- sur l'improvisation style cabaret avec Marion Ouazana (professeur de jazz et tango et folklore argentins)

- sur le mouvement à travers le travail du tango, du folklore, de la danse contemporaine, jeu de bras, tenue, axe rythmique et zapateado avec Luis Lopez et Sylvina Cortès (deux grands artistes de renommée internationale).

Sous forme d'ateliers multidisciplinaires ou de Résidences, ce travail mis au service des créations de l'AKDmia est un enrichissement au travail du tango et du folklore.

 

Création 2009 : "Alquimia del tango" (jazz, tango, flamenco, dse contemporaine, mime), ICI

Création 2015 : "La vie est un tango" (chant lyrique, théâtre, tango, flamenco), ICI

Prochaine Création AKDmia : "La fabuleuse histoire du tango" écrite et mise en scène par Marion Ouazana. Renseignements aux portes ouvertes de l'AKDmia du 14 au 16 septembre dès 19h30.

Posté par ACADEMIA à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bout de Buenos Aires à Marseille

Comptoir d'échanges d'influences

3

AIMER LA DANSE, C'EST RESSENTIR ! DANSER, C'EST DONNER !

Le studio AKDmia n'est pas une association comme les autres. Association non subventionnée, elle fonctionne comme un "conservatoire populaire et solidaire" avec un concepti original qui va permettre au danseur de donner du sens à sa danse mais aussi de s'enrichir avec la transversalité.

  1. Il est ouvert à tous,
  2. Il est un espace de liberté et de réflexion dédié à la culture argentine,
  3. Chacun peut se mobiliser pour son propre plaisir ou pour la création des spectacles,
  4. Chacun peut apprendre, se perfectionner mais aussi transmettre ce qu'il a appris,
  5. Il intègre les artistes venus d'horizons divers dans les créations AKDmia,
  6. Il offre un échantillon complet des composantes de la culture argentine.

 

Enseignement du tango et du folklore argentin

Hébergement d'un orchestre école sous la direction de Fernando Maguna

Création d'une formation musicale en folklore avec Guillermo Zalazar

Création des cahiers de l'AKDmia pour continuer notre réflexion sur le tango

Ateliers de formation à la scène

Création de spectacles

Alquimia del tango (Dakiling 2009)

Ma vie et un tango (Mazenod 3 octobre 2015)

 

Pour moi, il n'est pas nécessaire de danser à haut niveau pour éprouver la magie du tango. Avec une connaissance et une maitrîse basique des principes fondamentaux, il est possible d'acquérir une technique de qualité assez rapidement. Ce qui pose problème au tango c’est que nous nous attachons trop souvent à reproduire des figures qui ont  requis de nombreuses heures d’études et non à comprendre les éléments qui ont permis leur élaboration.

Comme toute danseuse, j'ai été attirée par la beauté de cette danse sensuelle et je l'ai abordée par l'aspect technique. Inconsciemment, je sentais bien que des choses manquaient. Mes années d'enseignement ont toujours été guidées par le désir de transmettre un esprit davantage que des pas mais je réalisais que contrairement aux autres danses, il nous est difficile à nous Européens, de la reproduire à l'identique. Nous dansons plus ou moins bien mais nous avons du mal à ressembler aux argentins. En multipliant les rencontres avec des artistes d'horizons divers, capables de nous transmettre leur art mais auddi de nous paler de leur vécu, j'ai pris conscience que le tango est une danse indissociable de la cutlure argentine et que nous faisons fausse route en essayant de l'imiter.La fragmenter en ne mettant l'accent que sur la facette danse ne nous donne que le gragment.

Le livre "le tango n'est pas une danse : entretiens dans la tourmente" coécrit avec Claudio faris éclaire sur ce questionnement. Ni sociologue ni historique, il est un outil de rélfextion indispensable pour tous. Edité à compte d'auteurs ce livre est disponible à la librairie Maupetit à Marseille et à la librairie Contrebandes à Toulon.

Ma méthode consiste à amener le danseur à prendre conscience que le tango est une improvisation qui commence avec des petites choses et ensuite se construit avec notre partenaire, avec la musique, avec l'espace, avec le sol... Entrer dans la culture du tango c'est entrer dans la culture de l'Abrazo. Cet enlacement, cette connexion à l'autre qui font que le tango nous touche. Proposer un parallèle entre folklore et tango argentin ce n'est pas seulement apprendre des danses différentes mais prendre conscience que ces deux arts apparemment opposés sont complémentaires (la rythmique, les points d'ancrage, la relation à l'autre).

Ma méthode repose sur le travail de construction avec cet "autre" qui est notre partenaire !

Pour ceux qui désirent aller plus loin dans le travail de danseur, l'AKDmia propose une transversalité à travers des ateliers de formation, avec artistes venus d'horizons divers. Plus d'infos, ICI.

image1

 

 

 

 

Posté par ACADEMIA à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Marion Ouazana et Claudio Farias publient un livre sur le tango

 

couverture livre - Copie - Copie

LE TANGO N'EST PAS UNE DANSE

"Entretiens dans la tourmente"

 

Bien que provocateur, ce livre est une conversation sur le tango argentin entre deux exilés, Marion Ouazana et Claudio Farias, dont le rendez-vous fixé par le destin à Marseille va révéler des interrogations communes. D'avantage qu'une description littéraire et historique, cet entretien s'interroge sur l'être du tango et s'attache à montrer que ce dernier s'est fait à l'image du pays qui l'a créé. Dans ce contexte, la seule reproduction des pas de danse ne suffit pas. Il est intéressant d'en comprendre la signification, d'en ressentir le vécu, de se confronter à son origine.

Pourtant le tango, sans être un monopole argentin, devient indissociable de la culture argentine et, comme l'a été l'argentin, le danseur de tango va se retrouver seul face à son destin et aux contingences de son époque.

La tourmente que représente ce cheminement va se transformer en une prise de conscience telle qu'elle va donner aux pas du danseur, un sens qui l'amènera bien au-delà de la danse. C'est dans cet au-delà que le danseur va pouvoir se reconnaître comme "personne" et comme "tanguero" et le public va y trouver une autre vision du tango. Telle est la fascination du tango !

 

Marion Ouazana : française d'Algérie, au parcours atypique (entre études de droit et enseignement de la danse qui l'amène de Lille à Marseille en passant par Aix-en-Provence, Bruxelles, Orléans, Milton Keynes), elle dirige l'Academia del Tango Argentino. Cette association devenue en 2003 AKDmia de Marseille (lieu culturel dédié au tango et folklore argentins) fonctionne comme un conservatoire populaire et solidaire.

Claudio Farias : de nationalité franco-argentine, il étudie la théologie, la culture italienne, grecque et hébraïque ainsi que le théâtre à Paris Sorbonne et Aix-en-Provence. Après un parcours de formation d'acteurs, il enseigne depuis 2000 l'espagnol, l'italien, l'hébreu à Marseille et est souvent amené à participer à des débats sur la pensée et l'éthique juives.

 

Rencontres autour du livre

  • vendredi 4 octobre 2013 à l'AKDmia dans le cadre des POC (Portes Ouvertes Consolat)
  • dimanche 1er décembre 2013 : bistrot latin Paris avec le médiateur Edgardo Manero
  • samedi 14 décembre 2013 : brasserie des Templiers Marseille avec le médiateur Jacques Bonnadier
  • samedi 4 mai 2014 : Orléans, dédicace avec l'association Tango Argentino
  • samedi 21 juin 2014 : Paris, dédicace au théâtre du Trianon pour le festival tango argentin organisé par Alain de Caro
  • samedi 13 septembre 2014 à 18h : Toulon, rencontre débat à la librairie Contrebandes au 37 rue Paul Lendrin
  • samedi 11 octobre 2014 : Marseille, rencontre débat à l'Eolienne au 5 rue Méolan
  • samedi 8 novembre 2014 : Marseille, rencontre débat à la librairie Maupetit au 128 La Canebière

 

 

Ce livre est disponible dans les librairiesExterieur-Maupetit_libraire_gallery

- Contrebandes - 37 rue Lendrin - Toulon

- Maupetit - 128 La Canebière - Marseille

- Par correspondance à marionacademia@wanadoo.fr au prix de 15 € + 3 € de port

  

Ils en parlent

- La Provence

Capture

 

- Sortie Vieux Port n° 489 - Jacques Bonnadier

Sans titre

 

- La Salida n° 87 - France Garcia Fichieux ICI

SALIDA 87

 

- Tout tango magazine - Marie-Pierre Gabis  ICI

Capture1

 

Capture2

 

Capture3

 

- Musicargentina.com - Bernardo Nudelman  ICI

Capture4

Capture5

 

 - Maurice Chabannon ICI

 

Proviseur et professeur de lettres modernes, Maurice Chabannon a publié un recueil de nouvelles "Un tango à fleur de lèvres" en 2011 et un roman passionnant sur deux couples dans l'Argentine d'aujourd'hui "La dernière cuite" publiée chez L'Harmattan en 2014.

Il tient un site sur le tango et a publié le 17 juin 2015 un article sur notre livre ICI  

La nation argentine ne s'est pas faite à partir d'un concept mais d'un vécu. Maurice Chabannon décrit parfaitement à traveurs deux couples argentins l'atmosphère portègne d'hier et d'aujourd'hui. Entre espoir et désespoir, attente et désillusion.

Si le livre "le tango n'est pas une danse : entretiens dans la tourmente" est un travail de mémoire, un outil de réflexion sur la création du tango, la ultma curda un des récits qui font le tango.

Posté par ACADEMIA à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

luchin_ed2 

 

Du Gaucho au Tanguero....

De l'Argentine à Marseille en deux pas ....

 

Le Gaucho, héros incontesté de ces vastes étendues, est un nomade à cheval, insoumis, rebelle, cruel mais capable d’un lyrisme. Quand l’industrialisation viendra le mettre au chômage, on oubliera l’homme d’honneur, le cavalier libre et noble pour en faire un fugitif et un rebelle. Abandonné après avoir été utilisé, il ira rejoindre à la ville une autre victime, d’un autre drame le Porteño, habitant du port de Buenos-Aires.

 

Ces deux laissés-pour-compte de l’histoire de l’Argentine ne sont pas frères mais pourtant ils se ressemblent ! Ils nous racontent une histoire d’abandon, de perdition, de fierté, d’amour. Une histoire de solitude, d’attente, d’espoir idéalisé. Une histoire qui fait écho en nous car elle  porte  l’universalité des douleurs, des espoirs, des rages ! Bien qu’ils aient une manière différente d’appréhender le monde, ils se retrouvent à la ville pour apprendre l’un de l’autre et accomplir leur destin dans un monde en transformation !

Fabuleuse aventure humaine, faite de poésie, musique et sentiments, le Folklore longtemps sous-estimé par les  intellectuels a donné au pays un patrimoine artistique que les argentins eux-mêmes ont mis du temps à appréhender mais qu’ils sont entrain de réhabiliter ! Danse populaire, le Tango argentin est un mythe universel dont les expressions de la culture du tango se sont répandues à travers le monde bien avant qu'il soit inscrit en 2009 au patrimoine immatériel de l'Unesco !

C’est ce travail de réflexion sur cet esprit, cette  âme errante, créole, bohème qui met en exergue les similitudes, les différences et les complémentarités de ces deux arts populaires argentins que l’Academia Del tango Argentin, à travers son  projet "Conservatoire Populaire", aime à transmettre.

La collaboration avec les rencontres cinématographiques latino-américaines (ASPAD) et littéraires (ADAAL) permet un enrichissement incontestable et ouvre une plus grande perspective de travail aux danseurs en ne limitant pas à la seule ville de Buenos-Aires.

 

« Ne venez pas juger ma terre avec des yeux d’étranger car ce n’est pas comme ça en à l’air sinon comme je le ressens »
José Hernandez (poésie gaucha)

 

Posté par ACADEMIA à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

 

LIEU CULTUREL DÉDIÉ A L'ARGENTINE

 

L'AKDmia del tango Marseille fonctionne comme un "Conservatoire Populaire et Solidaire" avec un concept original et innovant. 

Véritable bout de Buenos Aires à Marseille, elle propose un enseignement basé sur la transmission du Folklore et du Tango Argentin. 

Dirigé par Marion Ouazana (directrice artistique), ce lieu est ouvert à tous, Amateurs ou Danseurs expérimentés.

 

image1

J'ai créé à Marseille le concept "Conservatoire populaire et solidaire" pour partager mon expérience, créer des spectacles et participer aux évènements régionaux.

Le tango nous pousse à savoir qui nous sommes. C'est cette démarche que je transmets aujourd'hui. Donner du sens à la danse en offrant un véritable comptoir d'échanges d'influences.

 

   

                                                                                           Marion Ouazana

                                                                                                  Directrice artistique

 

.PROGRAMME   .CULTURE  .CONSERVATOIRE

Posté par ACADEMIA à 21:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Copie_de_Copie_de_flyerAkdmia

Academia del Tango Argentin
Association Loi 1901

Direction artistique
Marion Ouazana

06 76 85 04 21

marionacademia@wanadoo.fr

 

Nous écrire

54 bd Longchamp
13001 Marseille

 

Lieu des activités
Studio AKDmia
3A rue des héros
13001 Marseille


Accès

Métro/tramway : Réformés Canebière
A
deux pas des Danaïdes, la Rue des Héros monte vers la place Labadier (La Rotonde)

 

L'AKDmia n'est ouverte qu'aux heures de cours. Il n'y a pas de cours

pendant les vacances scolaires.

Les milongas ont lieu tous les 1er samedis du mois hors vacances scolaires et

la veille des vacances scolaires.

 

Possibilité de louer le studio AKDmia de manière occasionnelle en dehors des heures de l'AKDmia. Il ne se loue pas à l'heure mais en matinée, après-midi ou soirée.

Que vous soyez une association ou un particulier, une convention sera établie avec une demande de caution.

Tarifs ICI

Posté par ACADEMIA à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-09-2015

COUPS DE COEUR

 

Animations avec chanson de

castana_en_vivo

CACHO_DE_BUENOS_AIRES

 

cacho_dante      AAAAA    farolito

 gavito

167937_184826361547361_5085278_n

 

AEF_3818
@emmanuel fontaine

 

Posté par ACADEMIA à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

Notre corps raconte notre histoire et la personnalité de l'être qui nous habite. Le mouvement doit nous libérer pour nous permettre d'intepréter nos émotions.

Véhiculer est plus important que Montrer

Faire est plus important que Démontrer

 

Dans le but de mettre à la disposition des élèves les meilleurs outils d'apprentissage pour parfaire le tango, l'AKDmia propose

  • Des Résidences ouvertes à tous. Elles seront données à l'intérieur des cours afin que tous puissent profiter de ce complément d'apprentissage. Les deux niveaux seront regroupés dans un cours de 3 heures avec pause et un supplément de 10 € sera demandé aux personnes. Les dates seront précisées plus tard ICI.

 

1

 

  • Des ateliers de formation pour danseurs expérimentés. Axés sur le développement de l'interprétation, de l'expression et du potentiel créatif de chacun, ils s'adressent à ceux qui ont déjà une pratique artistique en musique, en chant, en danse, en mime ou en comédie musicale. Véritable comptoir d'échanges, ils ouvrent à la création de spectacles. Plus d'infos ICI.

 

2

Posté par ACADEMIA à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

Bonjour à tous

Notre blog se transforme en site internet. 

 Merci de cliquer sur ICI

 

Posté par ACADEMIA à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

 

  • L'ASPAS dirigée par Leonor et Hernan HARISPE 

BandeauAspasGood

L'association "Solidarité Provence-Amérique du Sud" créée à Marseille, en février 1998,  répond au désir de favoriser les  rencontres et débats sur maints sujets concernant les pays de ce continent. L’AKDmia est présente sur les rencontres cinématographiques, reconnues et appréciées organisées à chaque printemps.

Le site : http://aspas-marseille.org/

 

 

  • La Marelle/ADAAL dirigée par Pascal JOURDANA

LogoMarelleVilla

La Marelle (association Des Auteurs aux Lecteurs ADAAL) a pour but de favoriser la rencontre entre les auteurs et les lecteurs, de valoriser la création littéraire et la parole des écrivains. Ses actions portent, d'une part sur la mise en place de résidences d'écrivains (La Marelle, villa des projets d'auteurs, en partenariat avec Système Friche Théâtre et SCIC-SA Belle de Mai) et, d'autre part sur un travail de programmation.

La Marelle conçoit et organise ainsi à Marseille et ailleurs des rencontres, débats et manifestations littéraires en lien avec les autres pratiques culturelles, produit et diffuse rencontres, lectures et oeuvres inédites sous forme écrite, audiovisuelle, radiophonique ou en ligne. Elle organise aussi, chaque année au printemps, le festival Colibris, rencontres littéraires latino-américaines.

L’AKDmia  est présente sur le festival Colibris  logo_Colibris  qui poursuit l’action de l’Aspas en organisant les journées du livre latino américain.

_cid_E67CB2B2_B0D0_4DC6_A3EC_FB6DD7043438

Le site : www.villa-lamarelle.fr

L’ASPAS et LA MARELLE/ADAAL ne se contentent pas “seulement” de présenter des auteurs ou des réalisateurs mais tentent d’apporter une aide concrète à la reconnaissance et à la diffusion de leurs oeuvres, tant en France qu’en Amérique latine.

  • La librairie L'Ecailler

1

Située aux Réformés, la librairie L'Ecailler vous invite à retrouver les oeuvres des festivals.Elle offre aussi un large éventail de la littérature latino américaine. Son propriétaire Jacques est un vrai connaisseur, un passionnéde ce continent et il sait toujours vous trouver la perle rare.

Le site : www.latinoir.com

 

  • Les Portes Ouvertes Consolat (POC)

logo_POC_nouveauManifestation culturelle située début octobre, basée sur la promotion des arts plastiques et des artistes au sein du quartier des Hauts Canebière qui s’étire sur les 1er et 4ème arrondissements de la ville de Marseille.

L’objectif de la manifestation est de fédérer les différents acteurs du quartier autour d’un vecteur commun : les Arts plastiques. L’évènement s’articule toujours autour du « parcours artistique » proposé aux visiteurs au sein d’une cinquantaine de lieux ouverts spécialement pour l’occasion. L’AKDmia comme d’autres associations, commerces, restaurants, théâtres, devient durant trois journées un lieu d’exposition  et de rencontres parfois surprenantes

Le site : http://www.assopoc.org/

  • La galerie Phocéa

Depuis 2006 l'AKDmia del tango est invitée à danser sur le plateau du Parc Longchamp début juin, devant un public de plus en plus nombreux, à l'occasion des rencontres des peintres et sculpteurs. 2011 sera le 13ème salon organisée par Eve Genre, Directrice de la galerie. N'hésitez pas à visiter son site !

100 bd de la Libération - 13004 MARSEILLE - 04 91 94 52 71 - 06 08 52 61 41

Le site : http://www.galeriephocea.com/

 

  • L'Argentine avec Claudio Farias - 04 91 33 25 48

Idéal pour préparer vos voyages en Argentine, Claudio Farias est non seulement argentin mais également un spécialiste reconnu en culture grecque, italienne et hébraïque. Il peut vous accompagner dans vos voyages, traduire vos évènements ou organiser des visites guidées dans le Marseille Grec. Il dispense des cours de langues (espagnol, italien, hébreu).

 

  • Restaurant argentin Cave à vins l'Entre-pots

Cours Joseph Thierry - Marseille 1er - Réservations au 09 50 78 40 05

  • Actualités Tango sur Marseille et Aix

Coup d'oeil rapide sur les  milongas, cours, stages de Marseille et Aix :

 

pub_tpt

 

  • Tout le tango en musique et en danse : Todo Tango

 

carte

 

 

  • Les Amis de l'Academia

 Voitures miniatures de collection : www.43r.com

Loisirs créatifs (bijoux) : http://babettou13.canalblog.com

Association Abrazo y Compas : http://www.abrazoycompas.com/Abrazo_y_Compas/Accueil.html

Posté par ACADEMIA à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]